Présentation

S’il avait vécu aux temps médiévaux de l’amour courtois, Hervé Anton aurait assurément été troubadour. De ces chanteurs poètes allant de ville en ville conter les exploits passés des chevaliers et des dames. Mais il est de notre temps et s’il chante les sentiments en composant à la guitare, parce que cet instrument est si près du corps que leurs deux chaleurs se confondent, il le fait avec autant d’art et de profondeur en posant sur le monde un regard lucide.

D’ailleurs, Hervé sait aussi le quitter ce monde avec une déconcertante facilité pour entrer dans ceux qui remplissent son univers intérieur en se combinant les uns aux autres. Là sont des paysages mystérieux, des courses folles, des galops dans les brumes, des sortilèges d’amours perdues. La musique anime les pas, les paroles, les cœurs et les pierres usées. Sa voix claire pose des mots sur des sensations tellement fugaces qu’elles finissent par se cheviller aux corps.

Il y a les présents, il y a les absents, ce qu’on dit et ce qui se tait autour des tables au milieu des forêts. Il y a les accords, les désaccords aussi entre ceux qui s’en vont et les autres qui s’en viennent. De la lumière et de la nuit, des vices et de la vertu.

Alors, vous qui visitez cette page, faites-le avec un esprit curieux et une oreille poète. Laissez votre quotidien à l’huis virtuel des premiers clics, laissez-vous surprendre.

Hugo Gabriel-Xerxès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *